Press "Enter" to skip to content

Un poulet est au bord d’une route ; il la traverse. Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?

MOISE : Et Dieu descendit du paradis et Il dit au poulet :  » Tu dois traverser la route ». Et le poulet traversa la route et Dieu vit que cela était bon.

KARL MARX : C’était historiquement et socialement inévitable.

SIGMUND FREUD : Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le poulet ait traversé la route révèle votre fort sentiment d’insécurité sexuelle latente.

MARTIN LUTHER KING JR. : J’ai la vision d’un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.

LENINE: Le poulet a traversé la route, parce que tous les sociaux-démocrates le font un jour. C’est le résultat naturel, inéluctable du développement de la pensée chez les poulets intellectuels révolutionnaires socialistes.

TROTSKY : Quand le système des poulets communistes s’est établi dans ce pays, les poulets politiciens capitalistes n’ont pas été les seuls à le considérer comme un insolent défi au rapport des forces: n’empêche que c’est le poulet communiste qui a traversé la route. Et il le refera !

STALINE : Le poulet devra être fusillé sur le champ, ainsi que tous les témoins de la scène et 10 autres personnes prises au hasard, pour n’avoir pas empêché cet acte subversif.

ROKHAYA DIALLO: Parce qu’il jouit du privilège gallinacé de pouvoir traverser les routes sans être contrôlé. C’est sans doute un Coq !

HOURIA BOUTELDJA : Fusillez le coquelet Sartre !

UN BLACK BLOCK : Tout le monde déteste le poulet.

ELIANE VIENNOT:  Un.e poulet.te est au bord de la route. Iel la traverse. Pourquoi y a-t-iel traversé la route ? D’ailleurs, qui est dupe ? « La route », petite et modeste, est un mot féminin, alors que « boulevard » est un mot masculin : comme par hasard !

JUDITH BUTLER /PAUL PRECIADO : Le poulet est le petit du.e le.a c/p.o.q/ule; on doit l’appeler « c/p.o.q/ule.tt.e » afin de lui permettre de sortir de l’assignation identitaire. Quoi ? C’est aussi une assignation identitaire ? N’importe quoi, c’est autr.e chos.e.t. Le petit de la poule doit pouvoir affirmer ses pronoms: c’est pour ça qu’iel traverse le.a ru(e). Et qui a interrogé ce prétendu poulet pour savoir s’il se définissait mâle ou femelle ou si, comme tout semble l’indiquer, il refusait toute assignation de genre ? Le désigner comme poulet mâle, c’est le soumettre de facto et de jure à un ordre hétéronormé patriarcal.

MARTHA NUSSBAUM: Pour qui se prend ce petit coq ? Le petit coq n’a pas le droit de traverser le chemin; le petit coq n’a aucun droit; le droit du petit coq est d’ailleurs une fiction; seuls existent les droits des poulets, qui n’incluent pas celui de traverser des routes commes les petits coqs aimeraient le faire, tant que tous les poulets ne le voudront pas. Vouloir traverser la route seul est une fiction juridique, petitcoquocentriste et toxique. Ce poulet qui traverse la route pourrait avoir pour intention d’aller dévorer des vers de terre; je propose de dépêcher une brigade de protection des vers de terre et d’éduquer ce poulet à un strict véganisme non blanc.

C. DE HAAS : Ce poulet va devenir un coq arrogant violeur de poules : castrez le poulet et éduquez les poules à oser exploiter toutes les ressources de leur clitoris.

PETER SINGER: IL faut arrêter la circulation sur la route pour s’assurer que le poulet traverse en toute sécurité. Si le poulet arrive chez moi, j’ai le droit d’essayer avec lui, avec douceur, des relations sexuelles mutuellement satisfaisantes. Les méthodes pour évaluer le degré de consentement sexuel du poulet ont fait leurs preuves.

EDWARD SAID : Le poulet qui glorifient l’exception américaine, ou occidentale a traversé la route tout en niant l’importance du contexte d’autres cultures qu’il méprise

NORMAN AJARI : C’est une question de vie ou de mort pour cette victime de l’impéralisme gay que de traverser la route.

MARWAN MUHAMMAD : Ce poulet non halal fait de la provocation islamophobe en narguant les musulmans dans l’espace public.

JUAN BRANCO : Ce poulet jaune réaffirme son droit à la vie face à la purulente basse cour aux ordres de la médiacratie judéomaçonnique.

EDOUARD LOUIS: Ce poulet conscient des rapports de classe se rend à l’abattoir de son propre chef 

COLETTE GUILLAUMIN : On dit par rapport aux Noirs qui traversent la route qu’ils sont Noirs, mais les poulets sont blancs tout court. Il n’est pas sûr, d’ailleurs que les poulets qui traversent la route soient d’une quelconque couleur.

ACHILLE MBEMBE : Poulet, qui traverse la route, comment peux-tu vivre quand le temps de traverser les routes est passé, et alors même qu’il est interdit d’être poulet !

CAMELIA JORDANA : le poulet qui traverse la route incarne dans l’inconscient collectif tous les maux de la terre commis par les poulets. Il doit demander pardon.

IUF : Nous lançons un appel aux poules chercheureuses pour le dépôt des projets sur la dépouletisation des routes du savoir. 

ANR PROJET (Gobal Hen) : Le projet Global Hen porte sur le racisme inhérent aux poulets mâles qui s’octroient un privilège épistémologique transversal ignorant le concept de « hen » existant depuis 1946 ; Il entend examiner différentes stratégies de traversées routières par les poules oubliées par l’histoire des mouvements sociaux gallinacés. 

EDWY PLENEL: Un chemin, ça ne se traverse pas ! Ça se suit, tout droit ! Le poulet fuit les troupes valeureuses de la vérité qui tentent de lui administrer la cure. Lâche !

LUDIVINE BANTIGNY: avec Ivan, on trouve nous que le poulet, il est trop de son temps. Il n’ose pas affirmer sa masculinité toxique et refuse de se faire appeler « coquelet »: il faut permettre aux poulets du monde entier de grandir poule fière ! 

DANIELE OBONO: Qu’on lui coupe la tête ! Qu’on lui coupe la tête ! Qu’on lui coupe la tête !

One Comment

Laisser un commentaire