Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Une mise au point de Nathalie Heinich à Philippe Corcuff

[par Nathalie Heinich]

Le 27 avril 2022, le site AOC a publié la deuxième partie d’un texte de Philippe Corcuff intitulé « En plein confusionnisme, au bord du précipice politique ». La mention de mon nom, associé à notre Observatoire, dans une affirmation parfaitement mensongère, m’a incitée à demander immédiatement un droit de réponse, qui m’a été refusé par le rédacteur en chef du site, Sylvain Bourmeau. N’ayant ni le goût ni le temps de me lancer dans un procès, je préfère livrer à l’appréciation des lecteurs la petite réflexion que m’a inspirée ce nouvel exemple de la mauvaise foi de la gauche islamogauchiste – la gauche la plus bête du monde ?

La réponse qu’AOC a donc refusé de publier:

Dans l’article publié ce jour sur votre site sous le titre « En plein confusionnisme, au bord du précipice politique », son auteur, Philippe Corcuff, associe mon nom, via ma participation à l’« Observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires », à une « focalisation sur « les musulmans » ». Il s’agit là d’une affirmation diffamatoire, car c’est exclusivement sur les islamistes, et plus précisément ce que nous sommes nombreux à nommer l’« islamofascisme », que moi-même et mes collègues de l’Observatoire avons dirigé – parmi d’autres sujets – nos analyses et nos mises en garde. Cette confusion entre musulmans et islamistes, étonnante chez un sociologue et spécialiste de sciences politiques, tend à interdire toute critique de l’islamisme en l’assimilant à un rejet des musulmans dans leur ensemble – rejet communément qualifié d’« islamophobie ». A ce titre la confusion qu’il commet au motif de dénoncer le « confusionnisme » relève typiquement de cet « islamogauchisme » que, dans le même paragraphe, il considère comme « fantomatique », alors même que son affirmation mensongère en constitue un exemple flagrant.

Les commentaires sont désactivés.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com