Comment le jazz est imperméable au discours décolonial

Pour le spécialiste du jazz Jean Szlamowicz, cette musique fait partie des mouvements artistiques qui demeurent étanches aux thèses décoloniales. Vous connaissez sûrement le nouveau jouet à la mode : la décolonisation. En général, il faut l’utiliser avec le mot déconstruction. Très pratique, vous pouvez l’appliquer à tout ce que vous voulez : « décoloniser les arts », « décoloniser le droit », « décoloniser l’université »… On attend de décoloniser l’imaginaire de la  baguette de pain et de la piscine municipale, mais cela ne devrait pas tarder.

Lire plus sur le site du Point

Après avoir imposé le mot « Homme », voilà qu’est imposé maintenant le mot « genre » pour dissoudre le mot femme dans des appellations prétendument inclusives. Voilà le texte d'une intervention faite il
Actualité et veille informative de l'actualité Woke, décoloniale et déconstructiviste dans la Recherche et le médias
Notre collègue Christian Godin nous autorise à rendre publique la lettre qu'il a envoyée à un élu écologiste - et à laquelle il n'a eu aucune réponse - suite à
Qu’il émane de France-Inter, de Sciences-Po, du Monde ou du Québec, ce galimatias d’incantations incohérentes et racoleuses, maquillé en progressisme, est une charge contre le bon sens. Il confirme cependant