fbpx

La transidentification, par Céline Masson et Caroline Eliacheff

Les invités, Céline Maçon et Caroline Eliacheff, discutent du sujet de la transidentification chez les adolescents. Ils remettent en question le diagnostic de dysphorie de genre et proposent le terme d’angoisse de sexuation pubertaire. Ils soulignent l’importance de distinguer la transidentification de la transidentité et mettent en garde contre une médicalisation précoce. Ils évoquent également le phénomène de détransition et les risques associés. Le rapport au Sénat sur ce sujet est également abordé, ainsi que l’augmentation significative du nombre de jeunes s’identifiant comme transgenres ou non-binaires. Le rapport souligne la nécessité d’une évaluation et d’un diagnostic par des équipes pédopsychiatriques de proximité pour les jeunes en questionnement de genre. Il recommande également une prise en charge psychiatrique et psychothérapeutique pour l’enfant et sa famille. Le rapport préconise d’adresser les mineurs vers des services spécialisés en cas de détresse persistante liée au genre depuis la petite enfance. Il propose également l’interdiction de la prescription de bloqueurs de puberté, de la chirurgie de réassignation sexuelle et des hormones croisées aux mineurs. Dans le domaine scolaire, le rapport suggère d’abroger la circulaire Blanquer et de protéger les espaces non mixtes. Enfin, il recommande une revue systématique des données fondée sur des preuves et une veille sur le contenu des manuels scolaires.

*Mots-clés*

transidentification, dysphorie de genre, angoisse de sexuation pubertaire, transidentité, détransition, médicalisation précoce, rapport au Sénat, augmentation du nombre de jeunes transgenres, évaluation, diagnostic, prise en charge, mineurs, bloqueurs de puberté, chirurgie de réassignation sexuelle, hormones croisées, circulaire Blanquer, espaces non mixtes, revue systématique des données, manuels scolaires.