REVUE-DE-PRESSE

Wokisme: les faits, n°5

Le 16 janvier 2023 – Séminaire transversal Séminaire transversal du laboratoire CERLIS 2022-2023Coordonné par Morgane LE GOUELLEC, Zoé ROLLIN, Jules SIMHA, en discussion étroite avec la direction du laboratoire et les coordinateurs/coordinatrices d’axes.Lundi 16 janvier, 9h-14h : « Genre et numérique » avec les participations de Josiane Jouët (Université Paris-Panthéon-Assas, CARISM), à propos de son ouvrage « Numérique, féminisme et société » (Presses des Mines, 2022), et Rebecca Rogers (Université Paris Cité, CERLIS, discutante), et des présentations de Marion Flécher (CNAM, CEET), Emmanuelle Guittet (Université Sorbonne Nouvelle, CERLIS) et Vinciane Zabban (Université Sorbonne Paris Nord, EXPERICE), avec la participation de Dominique Pasquier (Université Paris Cité, CERLIS) et Laurianne Trably (CNRS, CERLIS), discutantes.
Appels à contributions
Art and decoloniality La question d’une « décolonisation du savoir », insufflée, en grande partie, par les études culturelles et postcoloniales, interroge aujourd’hui l’ensemble de nos champs universitaires. Les decolonization studies ont acquis de nos jours une large audience dans les universités anglo-saxonnes.
Présences noires (revue Romantisme, 2024-3) Présences noires (Romantisme, 2024-3)

Responsables : Sarga Moussa et Carole Reynaud-Paligot
La représentation des Noirs est un sujet central pour le xixe siècle, dans la littérature comme dans les arts, en histoire comme en ethnologie. Siècle des impérialismes, le xixe siècle français est aussi, de facto, celui de la diffusion de discours racialistes et souvent racistes, mais aussi, symétriquement, celui de contre-discours, d’inspiration universaliste, sur l’abolition de l’esclavage, dont le sujet touche forcément à celui des Noirs et des Noires. 
Les héroïnes contre-attaquent : les réécritures théâtrales féministes de contes et de mythes depuis les années 2000 — Institut du Genre Appel à communication pour une journée d’études organisée à Lyon en mai 2023. 
AAC : Workshop « Intimacy, Racialisation and Affect in Contemporary Migration Politics (IntRA) », 11–12 may 2023, Paris — DEADLINE : 25/01/2023
Publications
Ouvrages
Emancipations : Luttes minoritaires, luttes universelles Albert OgienRésumé :Les oppositions – si courantes – entre universalité et particularité, question sociale et question raciale, République et « politique des identités » sont trompeuses. Albert Ogien invite à les dépasser pour comprendre ce que les luttes d’émancipation contemporaines comportent d’universel. Sa thèse bousculera une vaste partie de la gauche qui considère avec Marx que, pour être authentique, l’émancipation doit dépasser les intérêts spécifiques d’un groupe social. Cette exigence a dominé la pensée de gauche tout au long du xxe siècle en faisant du prolétariat l’unique acteur de ce combat. Albert Ogien montre ici que toute lutte d’émancipation – féministe, décoloniale, homosexuelle, etc. – aussi particulière soit-elle porte toujours en elle une part d’universel. Éditeur : Éditions Textuel Collection / Série : PETITE ENCYCLOPEDIE CRITIQUE 152 pages ; 19,8 x 13 cm ; broché ISBN 978-2-84597-931-4 EAN 9782845979314
Questions de genre – Un dialogue entre Laurie Laufer et Serge Hefez Ouvrage Titre: Questions de genre – Un dialogue entre Laurie Laufer et Serge Hefez  Auteurs: Laurie Laufer, Serge Hefez  Éditeur : D’ithaque Eds Date de publication : novembre 2022 ISBN : 2490350307
L’antiracisme en France. Enjeux, métamorphoses et controverses au prisme du décès de George Floyd Ouvrage
Auteur :  Lila BELKACEM , Fanny GALLOT , Francine NYAMBEK-MEBENGA 
Editeur :  L’Harmattan 
Date parution : 10/2022
ISBN 13 : 9782140282584
Migrations forcées, discriminations et exclusions. Les enjeux de politiques néocoloniales Ouvrage
Claude Calame, Alain Fabart. Migrations forcées, discriminations et exclusions. Les enjeux de politiques néocoloniales. Éditions du Croquant, pp.234, 2020. ⟨hal-03916488⟩
Monique Wittig, Le Corps lesbien (rééd.) Ouvrage Paris, Minuit, coll. « Double », 2023 EAN : 9782707348296 192 pages Prix : 9 EUR Date de publication : 05 Janvier 2022
Genre et société en Afrique : Implications pour le développement Ouvrage Éditeur : Ined Éditions Collection : Les Cahiers de l’Ined  Lieu d’édition : Paris  Année d’édition : 2007  Publication sur OpenEdition Books : 03 janvier 2023  EAN (Édition imprimée) : 9782733201602  EAN électronique : 9782733290231  Nombre de pages : 432 p.
Revues
Asterion 27 | 2022 Critique et sciences sociales Revue
Un dossier de la revue Asterion pour défendre l’approche intersectionnelle en sciences sociales. Avec une attaque directe de l’Observatoire dans la présentation du dossier.
https://doi.org/10.4000/asterion.8373
Langage & société, n° 177 : Penser la race dans les approches sociales du langage Revue
Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’homme, 2022 Numéro : 177 162 pages Date de publication : 04 Janvier 2023 La race est actuellement une catégorie aussi cruciale que discutée en sciences humaines et sociales, tant en France que dans le monde anglophone. Ce dossier a donc pour objectif d’intégrer la notion comme paramètre du travail de recherche dans les linguistiques sociales françaises. 
Tumultes 2022/1 (n° 58-59) – L’impensé colonial des sciences sociales Revue
L’impensé colonial des sciences sociales
« Présentation », Tumultes, 2022/1-2 (n° 58-59), p. 5-10. DOI : 10.3917/tumu.058.0005. URL : https://www.cairn.info/revue-tumultes-2022-1-page-5.htm
French Studies in Southern Africa, n° 52 Revue Cape Town, Markus Arnold, 2022 ISSN : 0259-0247 Numéro : 52 250 pages Prix : 30 € Date de publication : 29 Décembre 2022
Ecriture de soi-R, n°2 : Performance RevueVoir le sommaire.
Thèses
Emma Bigot, Sorcières contemporaines, rencontre entre le religieux et le féminisme dans les mouvements « New Age ». Projet de thèse en Sciences de la sociétéSous la direction de Yannick Fer
Chapitres d’ouvrage
De quoi l’intersectionnalité est-elle le nom ? Étude de cas de la presse française de référence (2010-2019) Jaércio Da Silva. De quoi l’intersectionnalité est-elle le nom ? Étude de cas de la presse française de référence (2010-2019). Emmanuelle Bruneel. GENRE ET MÉDIAS Quelles représentations ?, L’Harmattan, pp.219‑245, 2022, 978-2-343-23058-0. ⟨hal-03900828⟩
Man versus Nature: la zoocritique postcoloniale dans L’Histoire de Pi de Yann Martel Suhasini Vincent. Man versus Nature: la zoocritique postcoloniale dans L’Histoire de Pi de Yann Martel. Michel Houdiard. Ville et environnement : regards croisés sur le monde postcolonial, 2014, 978-2-35692-114-7. ⟨hal-03916777⟩
Futurisme, féminisme et fluidité du genre : les manifestes de Mina Loy Diane Drouin. Futurisme, féminisme et fluidité du genre : les manifestes de Mina Loy. Frédéric Regard et Anne Tomiche, éds. Genre et manifeste, Sorbonne Université Presses, A paraître. ⟨hal-03922907⟩
Prostitution Résumé : Au commencement était le stigmate. Concentré de préjugés, de fantasmes et d’émotions, la prostitution est une catégorie trouble qui, dans un même mouvement, désigne et disqualifie une relation ou une activité associée à la sexualité commerciale. Par là même, elle établit l’indignité de la personne qui l’exerce et participe d’un façonnement historique plus large de définition des comportements sexuels acceptables (ou non) dans une société donnée.
Clyde Plumauzille. Prostitution. Encyclopédie critique du genre, La Découverte, pp.588-600, 2021, ⟨10.3917/dec.renne.2021.01.0588⟩. ⟨hal-03495855⟩
Vers un syndicalisme intersectionnel : l’exemple du collectif McDroits Karel Yon. Vers un syndicalisme intersectionnel : l’exemple du collectif McDroits. Le syndicalisme au défi du 21e siècle, Paris, Syllepse, 2022., 2022, 979-10-399-0032-4. ⟨halshs-03922519⟩
Mémoires
Mises en scène transféministes de la sexualité : la posture militante et pédagogique de la pornographie alternative Mémoire
Alaïs Baffert-Forge. Mises en scène transféministes de la sexualité : la posture militante et pédagogique de la pornographie alternative. Sciences de l’Homme et Société. 2022. ⟨dumas-03901525⟩
Communications dans un congrès
Quelle place et quel(s) rôle(s) pour l’école dans une société des individus inclusive ? Communication dans un congrès
Camille Roelens. Quelle place et quel(s) rôle(s) pour l’école dans une société des individus inclusive ?. Colloque international « L’inclusion au-delà des murs de l’école », 2022, Lausanne, Suisse. ⟨halshs-03915247⟩
Articles dans une revue
Quand mon père devient ma maman. Le genre de la parenté au prisme de la transparentalité (France, Québec) Article dans une revue
Corinne Fortier. Quand mon père devient ma maman. Le genre de la parenté au prisme de la transparentalité (France, Québec). Droit et Cultures – Revue internationale interdisciplinaire, 2017, 73 (1), pp.125-138. ⟨hal-03913399⟩
« Esquisses pour une épistémopolitique de la totalisation intersectionnelle. Intersectionnalité, consubstantialité, dialectique » Article dans une revue
Claude Calame, Alain Fabart. Migrations forcées, discriminations et exclusions. Les enjeux de politiques néocoloniales. Éditions du Croquant, pp.234, 2020. ⟨hal-03916488⟩
L’empowerment féminin noir sur YouTube en France Article dans une revue
Jaércio Da Silva. L’empowerment féminin noir sur YouTube en France. Terminal. Technologie de l’information, culture & société, 2019, Empowerment en régime numérique, 125-126, ⟨10.4000/terminal.5453⟩. ⟨hal-03900184⟩
« Droits humains » vs « droits de l’Homme ». Arguments en faveur de l’inclusivité du langage des droits Article dans une revue
BOSVIEUX-ONYEKWELU Charles, « « Droits humains » vs « droits de l’Homme ». Arguments en faveur de l’inclusivité du langage des droits », Cahiers du Genre, 2020/2 (n° 69), p. 131-150. DOI : 10.3917/cdge.069.0131. URL : https://www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2020-2-page-131.htm
L’éducation coloniale au prisme de l’intersectionnalité(Antilles françaises, 1795-1830) Article dans une revue
Caroline Fayolle, « L’éducation coloniale au prisme de l’intersectionnalité(Antilles françaises, 1795-1830) », Amnis [En ligne], 4 | 2022, mis en ligne le 10 décembre 2020, consulté le 05 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/amnis/8088 ; DOI : https://doi.org/10.4000/amnis.8088
Transgression scolaire au prisme de genre. De l’invisibilité des filles à la survisibilité des garçons Article dans une revue – CR de lecture.
Camille Roelens. « Sophie Duteil-Deyries. Transgression scolaire au prisme de genre. De l’invisibilité des filles à la survisibilité des garçons ». Les Sciences de l’éducation pour l’ère nouvelle : revue internationale, A paraître, 54-2. ⟨halshs-03915337⟩
Considering sex and gender in Epidemiology: a challenge beyond terminology Article dans une revue
Hélène Colineaux, Alexandra Soulier, Benoit Lepage, Michelle Kelly-Irving. Considering sex and gender in Epidemiology: a challenge beyond terminology. Biology of Sex Differences, 2022, 13 (1), pp.23. ⟨10.1186/s13293-022-00430-6⟩. ⟨halshs-03921945⟩
La discrimination intersectionnelle et sa critique : quel intérêt ? Article dans une revue
Marie Mercat-Bruns. La discrimination intersectionnelle et sa critique : quel intérêt ?. Revue de Droit du Travail, A paraître, 5, p. 281-288. ⟨hal-03903068⟩
La migration des « cygnes noirs » : les mobilités professionnelles des danseur·euse·s classiques racisé·e·s entre l’Ile-de-France, l’Angleterre et les États-Unis Article dans une revue
Natacha Gourland, « La migration des « cygnes noirs » : les mobilités professionnelles des danseur·euse·s classiques racisé·e·s entre l’Ile-de-France, l’Angleterre et les États-Unis », e-Migrinter [En ligne], 23 | 2022, mis en ligne le 06 décembre 2022, consulté le 05 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/e-migrinter/2923 ; DOI : https://doi.org/10.4000/e-migrinter.2923
Luca Greco, Dans les coulisses du genre : la fabrique de soi chez les Drag Kings, Lambert-Lucas, Limoges, 2018, 176 p. Article dans une revue – CR de lecture
Gianfranco Rebucini. Luca Greco, Dans les coulisses du genre : la fabrique de soi chez les Drag Kings, Lambert-Lucas, Limoges, 2018, 176 p.. Sociologie du Travail, 2022, Travail et reconnaissance au prisme de l’utilité sociale, Vol. 64 (n° 1-2 -| Janvier-Juin 2022). ⟨hal-03508153⟩
Se décentrer par les épreuves empiriques. Approche intersectionnelle à partir d’espaces festifs à Dubaï Article dans une revue
Chadia Arab et Nasima Moujoud, « Se décentrer par les épreuves empiriques. Approche intersectionnelle à partir d’espaces festifs à Dubaï », Carnets de géographes [En ligne], 16 | 2022, mis en ligne le 05 décembre 2022, consulté le 31 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/cdg/8512 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cdg.8512
Les pédagogies féministes et la géographie Article dans une revue
Maria Kherbouche, « Les pédagogies féministes et la géographie », Carnets de géographes [En ligne], 16 | 2022, mis en ligne le 25 février 2022, consulté le 06 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/cdg/7764 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cdg.7764
Francophonie En Afrique Subsaharienne: Dépendance Postcoloniale Ou Autodétermination ? (Francophonie in Sub-Saharan Africa: Post-Colonial Dependence or Self-Determination?) Article dans une revue
Kohnert, Dirk, Francophonie En Afrique Subsaharienne: Dépendance Postcoloniale Ou Autodétermination ? (Francophonie in Sub-Saharan Africa: Post-Colonial Dependence or Self-Determination?) (December 11, 2022). Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=4299407 or http://dx.doi.org/10.2139/ssrn.4299407
Décoloniser le multilinguisme à l’école française. Pour une pédagogie rhizomatique et transgressive Article dans une revue
Pascale Prax-Dubois. Décoloniser le multilinguisme à l’école française. Pour une pédagogie rhizomatique et transgressive. Cahiers Internationaux de Sociolinguistique, 2019, N° 16 (2), pp.43-74. ⟨10.3917/cisl.1902.0043⟩. ⟨hal-03917347⟩
Faire entendre la racialisation dans Écrits pour la parole de Léonora Miano Making the racialization heard in Écrits pour la parole of Léonora Miano Article dans une revue
Marion Coste. Faire entendre la racialisation dans Écrits pour la parole de Léonora Miano Making the racialization heard in Écrits pour la parole of Léonora Miano. Itinéraires. Littérature, textes, cultures, 2022. ⟨hal-03861229⟩
How Fair is Gender-Fair Language? Insights from Gender Ratio Estimations in French Article dans une revue
Hualin Xiao, Brent Strickland, Sharon Peperkamp. How Fair is Gender-Fair Language? Insights from Gender Ratio Estimations in French. Journal of Language and Social Psychology, 2022, 42 (1), ⟨10.1177/0261927×221084643⟩. ⟨hal-03841973⟩
Discrimination intersectionnelle : une notion émergente en droit du travail ? Article dans une revue
Marie Mercat-Bruns. Discrimination intersectionnelle : une notion émergente en droit du travail ?. Bulletin Joly Travail, 2019, 4, pp.52. ⟨hal-03905901⟩
Féminisme et polygamie chez Ken Bugul, Ousmane Sembène et Véronique Tadjo Article dans une revue
Marion Coste. Féminisme et polygamie chez Ken Bugul, Ousmane Sembène et Véronique Tadjo. Revue Critique de Fixxion Française Contemporaine, 2022. ⟨hal-03861223⟩
Divers
Une sociologue en neurologie. Repenser les inégalités de classe et de genre dans la rééducation AVC Podcast
Muriel Darmon, sociologue au CNRS, est l’auteure du livre “Réparer les cerveaux, Sociologie des pertes et des récupérations post-AVC” ( La Découverte, 2021)
Polémique
Pantin en « Pantine » : « Les lubies inclusivistes n’ont pas de fin » Réservé aux abonnés ENTRETIEN. Sami Biasoni réagit au baptême de Pantin en « Pantine » au nom de l’égalité hommes-femmes. Une « gesticulation », selon l’essayiste.
Divers
Les entreprises américaines prises dans le flux et le reflux du wokisme Réservé aux abonnésAnalyse. Les conservateurs républicains ont remporté la bataille de l’avortement sur le plan juridique, la Cour suprême des Etats-Unis ayant supprimé ce droit fédéral à l’été 2022. Fort de cette victoire, ils mènent un nouveau combat : la lutte contre le « capitalisme woke », ce capitalisme « éveillé », censé prendre en compte les responsabilités sociétales de l’entreprise, qu’il s’agisse d’environnement, d’égalité femmes-hommes ou de non-discrimination.

Présences sociales : genre, care et temporalités

Séminaire d’enseignement fondamental et de recherche à l’EHESS, 

année 2022-2023, semestre 1, les vendredis, de 10h30 à 12h30

                       animé par Marc Bessindirecteur de recherche au CNRS, IRIS/EHESS

18 & 25 novembre 2022 ; 2, 9 & 16 décembre 2022 ; 6, 13, 20 & 27 janvier 2023 ; 3 & 10 février 2023

Campus Condorcet, Centre des colloques, salle 3.06 Cours des Humanités 93300 Aubervilliers

Ce séminaire d’enseignement fondamental (tronc commun du parcours « Santé, médecine, question sociale »), d’introduction et de lectures (ouvert à toutes les autres formations) a plusieurs objectifs. Il entend d’abord introduire aux questions du genre et du care, particulièrement saillantes dans le champ du social et de la santé, mais aussi de l’environnement et du monde académique. Pour ce faire, il montrera que l’approche par les temporalités est heuristique en ce qu’elle permet de mettre en évidence les rapports sociaux et notamment l’ordre du genre. , d’in séminaire mènera ainsi des investigations sur les temporalités sexuées du care ; il entend donc étudier les enjeux politiques des interventions pour autrui (médico-sociales et plus largement tout type d’accompagnement de la personne) et contribuer à une sociologie des présences sociales. Celle-ci consiste en une description et une analyse des prises en charge et des pratiques d’accompagnement et de soins, ces activités professionnelles ou profanes, constitutives de supports sociaux, étant observées comme des processus (attention et écoute, élaboration et coordination, émotions et actions concrètes, réception…) impliquant humains et non humains (dispositifs administratifs ou techniques, animaux…) et envisagées dans leurs dimensions à la fois morales et pratiques, dans leur tension entre protection et contrainte, à partir de leurs enjeux de temporalisation et de sexuation.

Pour concilier des objectifs pédagogiques d’introduction aux questions de genre, de care et des temporalités, tout en les situant dans une dynamique d’investigation, nous suivrons un fil rouge consistant à les observer à partir des présences sociales en milieu académique. Car le contexte professionnel de l’Enseignement Supérieur et la Recherche est tout comme les autres soumis aux rapports sociaux de domination, engendre souvent de la souffrance et constitue aussi un espace de circulation du care. Nous tenterons de mettre à l’épreuve l’approche temporaliste proposée dans ce séminaire en travaillant sur les présences dans le cas particulier des doctorant.es, dans le travail temporel qu’ils et elles mènent en articulant vie privée et impératifs académiques. « Ne pas faire d’enfant durant la thèse », « Une thèse, un divorce ! »… Ces injonctions ou idées reçues disent par exemple la difficulté quasi institutionnalisée d’appréhender l’expérience du doctorat en dehors d’une disponibilité permanente. Les enjeux de care sont donc fondamentaux, mais peu objectivés. Le recueil de matériaux sur ces questions constituera la trame méthodologique permettant de déployer tout au long du séminaire les concepts qui y sont proposés.Le séminaire fonctionne avec lecture préalable de textes, disponibles sur le Moodle. Quelques séances, ouvertes, seront centrées sur l’intervention d’invité.es. La validation du séminaire consistera à recueillir deux entretiens sur les présences en milieu académique qui seront analysés en mobilisant et en mettant à l’épreuve les problématiques abordées dans le séminaire. Cette année ces matériaux porteront sur l’expérience temporelle du doctorat (hors EHESS).

Séances :Vendredi 6 janvier 2023Marianne Le Gagneur, sociologue doctorante à l’Iris, EHESSJeanne Perrier, politiste, chercheuse au Laboratoire Interdisciplinaire sur le Doctorat (LID) Fondatrices et animatrices de Thesard.essérie de Podcasts sur l’expérience du doctoratLes faces privées du doctorat, quelles articulations temporelles ?Vendredi 13 janvier 2023
Françoise Waquet,
 Historienne, Directrice de recherche au CNRS, Autrice de Dans les coulisses de la science. Techniciens, petites mains et autres travailleurs invisibles, CNRS, 2022.

Les invisibles de la recherche

Vendredi 20 janvier 2023

Aden Gaide
, sociologue, MCF à l’Université de Tours
Doctorant.es
 et parents, à quelles conditions ?

Juan Garcia-Rios
, doctorant en sociologie, Cerlis, Université de Paris
Les expériences temporelles des doctorant.es

————————————————————————

Dans le cadre du congrès de l’ACFAS, la Revue GEF et le GT13 de l’AISLF organisent un colloque intitulé :

Actualité de la recherche sur le genre en éducation – formation. Discussion transatlantiqueCoordonnée par Isabelle Collet, Giorgia Magni et Ania Tadlaoui-Brahmi

Pour fêter le 5e anniversaire de GEF, nous avons voulu renforcer les liens que nous avons avec le Québec en proposant un symposium transatlantique, autour de 4 thématiques :

  1. Genre et didactiques ; 
  2. Intersectionnalité en éducation ; 
  3. Conversation critique entre l’école et l’éducation à la citoyenneté numérique autour des principes de justice sociale, d’égalité de genre et d’émancipation ; 
  4. Mise en œuvre des politiques éducatives en faveur de l’égalité des sexes et des sexualités.

Vous trouverez les détails de l’appel à communication soit sur le site de l’équipe G-RIRE

https://www.unige.ch/fapse/grire/actualites/ACFAS-Symposium-G-RIRE-2023

Soit sur le site de l’ACFAS :

https://www.acfas.ca/evenements/congres/programme-preliminaire/500/530

————————————————————————-

Le prochain séminaire de l’axe Genre et Médias du Lérass a lieu vendredi 13 janvier 2023 de 14h30 à 16h30 et nous aurons le plaisir de nous retrouver en présentiel dans la Salle du conseil du bâtiment Le Gai Savoir (Campus Mirail).  

Nous pourrons écouter l’intervention de Louise Barrière :

Médiations féministes des musiques populaires : 

des Ladyfests à MusicToo

Résumé : Ces dix dernières années, des travaux académiques croisant économie politique de la communication et études de genre ont cherché à analyser la division genrée qui structure l’organisation du travail au sein des industries culturelles et créatives, parmi lesquelles l’industrie musicale. L’accession des femmes à certains postes est conditionnée par des stéréotypes genrés, mais leur parcours professionnel est également soumis à un continuum de violences sexistes et sexuelles. Toutefois, ces problèmes ne se limitent pas au monde professionnel, et sont également observables au sein des publics des musiques populaires et, plus largement, dans les pratiques amateurs. Dès lors, il n’est pas étonnant que la lutte contre ces stratifications genrées des pratiques musicales se trouve, depuis plusieurs décennies, au centre de l’activité de divers collectifs ou événements amateurs, s’inscrivant dans une logique dite « Do-it-Yourself ». C’est notamment le cas des Ladyfests, ce réseau international de micro-festivals musicaux et féministes que j’ai étudié au cours de ma thèse. En France, ce n’est que récemment que la lutte contre les violences sexistes et sexuelles s’est récemment trouvée au cœur des préoccupations des acteurs de l’industrie musicale. Cela s’est particulièrement observé avec le développement d’un protocole spécifique proposé par le Centre National de la Musique (CNM), faisant suite à la campagne MusicToo, qui se trouve actuellement au cœur de mes recherches. MusicToo est en effet une campagne médiatique de dénonciation des violences sexistes et sexuelles dans l’industrie musicale française, qui a donné lieu à de nombreux témoignages et plus d’une centaine d’articles de presse, parus entre juillet 2020 et octobre 2021. Cette communication tissera des liens entre ces deux phénomènes – les Ladyfests d’une part et MusicToo de l’autre – afin de montrer comment chacun s’attèle à fournir un cadre interprétatif féministe des musiques actuelles, s’inscrivant dès lors dans des formes de médiations féministes de la musique. »

Louise Barrière est docteure en arts du spectacle de l’Université de Lorraine et ATER en sciences de l’information et de la communication à l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès. Elle est l’autrice d’une thèse intitulée « If you feel like a lady… » Médiations féministes des musiques Do-it-Yourself dans une scène globalisée.

—————————————————————————–Le séminaire « Genre, médias, pouvoir » du Lirces revient pour une nouvelle édition ! Nous commencerons l’année 2023 avec une rencontre autour de l’ouvrage de Marlène Coulomb-Gully, 

Sexisme sur la voix publique, Paris, éditions de l’Aube, 2022. Pour cette occasion la séance se déroulera jeudi 26 janvier 2023 à 19h chez notre partenaire la librairie 

Les Parleuses

8 rue Defly, 5 Pl. du Général Georges Marshall à Nice.

Arlette Laguiller ânonnerait un texte de certificat d’études, Édith Cresson aurait une voix de poissonnière, Eva Joly serait une insulte à la langue française, ­Christiane ­Taubira se voit traitée de guenon quand elle prend la ­parole… ­Insultes, interruptions systématiques, critique de leur voix, inaudible ou trop aiguë, voire hystérique : est-il meilleure façon de signifier aux femmes qu’elles n’ont pas leur place dans l’ordre du discours ?

Récemment arrivées en politique, elles ont pourtant dû s’imposer dans cet univers, s’emparer d’une parole ­codifiée par et pour les hommes, jouer avec les règles d’une ­éloquence qui leur était étrangère. C’est à ce parcours entre silence imposé et injonction à parler que nous invite cette plongée dans cinquante ans d’histoire politique, de Simone Veil à Valérie Pécresse, Anne Hidalgo et Marine Le Pen.

Créé en 2014-2015 à l’initiative de Marie-Joseph Bertini, le séminaire « Genre, Médias, Pouvoir » a pour vocation de présenter des travaux de recherches croisant les études communicationnelles, notamment médiatiques, les études socio-politiques et la question du Genre. Cette dernière investit l’ensemble des pratiques sociales et symboliques et traverse tous les champs de recherche et domaines disciplinaires. Elle constitue une plateforme de dialogue entre les savoirs, mobilise des méthodologies croisées et ouvre par là-même sur une interdisciplinarité réelle et non postulée.

——————————————————

Le mercredi 25 janvier prochain, de 14h à 17h30, nous organisons une journée d’étude intitulée « Des terrains « faciles » ? L’immersion en terrains espagnols questionnée sous les prismes du genre, de la race et de la sexualité », accueillie par le séminaire « Enquêter en terrain étranger » du laboratoire Triangle. 

A cette occasion, nous accueillons : 

Hélène COMBES, Directrice de recherche, CNRS-CERI : « Les terrains difficiles ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Etudier une fête à guichets fermés en Andalousie » 

Estelle FISSON, doctorante en Science politique (Triangle), et Marion LANG, docteure en Science politique (Triangle) : « L’imbrication des rapports sociaux dans deux enquêtes en contexte militant. Regards croisés Espagne/France » 

Discutante : Montserrat EMPERADOR, Maitresse de conférences, Université Lyon 2, Laboratoire Triangle 

 Infos pratiques :

 Cette journée a lieu en présentiel en salle D.4.260, du laboratoire Triangle (campus de l’ENS-Lyon, site Descartes, Bâtiment D4), mais aussi en ligne (visioconférence), puisque vous êtes nombreux-ses à assister régulièrement au séminaire à distance depuis la France et l’étranger. 

 Au cours de l’après-midi, une pause-café est prévue où sont conviées les personnes assistant à la journée en présentiel, qui sera l’occasion de partager un moment de convivialité. 

 Lien de la page de l’évènement pour obtenir des informations complémentaires (notamment le lien Zoom) : http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article11297 

————————————-

La première séance du séminaire « Croiser le genre et la classe en sciences sociales. Parcours d’enquêtes » aura lieu le mardi 17 janvier de 10h30 à 12h30, en salle de conférence du site Pouchet (59/61 rue Pouchet, Paris 17è) et sur zoom.

Centrée sur les « espaces intimes », la séance croisera les présentations de Lorraine Bozouls (Université de Limoges, GRESCO) et Pierre Gilbert (Université Paris 8, CRESPPA-CSU).

——————————————-

Le 26 janvier 2023 aura lieu le Séminaire “Genre et Ruralité” à destination de tous·tes (étudiants·es, enseignants·es…), à l’amphithéâtre Huvelin dans les locaux de l’Université de Lyon 3 ! Cet évènement est organisé par des étudiants de l’Association Dynamiques Rurales du master Gestion des Territoires et Développement Local, parcours Développement Rural de l’Université Lyon 2. 

Au programme, quatre tables rondes avec des thématiques différentes : 

  • La place du genre dans le développement des territoires ruraux
  •  Mobilisations citoyennes pour questionner les normes de genre : pluralité des modes d’actions et de leurs visées.
  • Inégalités de genre dans le monde professionnel en milieu rural 
  • Rencontre à la marge entre les queers et les campagnes : nouveau regard sur les liens entre les identités LGBTI+ et les espaces ruraux

Des intervenants issus de différents domaines participeront : sénatrice, enseignants-chercheurs·ses, acteurs associatifs, acteurs du milieu professionel…

Cette journée comportera des interventions de 9h30 à 17h. Les participants pourront choisir d’assister aux tables rondes qu’ils souhaitent.

——————————————–

La prochaine séance de l’atelier doctoral Les Terrains du genre se tiendra le mercredi 11 janvier, de 17h30 à 19h30 en salle S001 à la Maison de la recherche (28 rue Serpente, 75006 Paris).

https://www.gemass.fr/activity/les-terrains-du-genre-atelier-doctoral-2022-2023/

 Nous aurons le plaisir d’écouter Sarah Ghelam et Maialen Pagiusco nous présenter leurs travaux autour du genre et de la sexualité dans les récits (biographiques et scientifiques).

————————————————————–

demi-journée d’études, du REPPaMa dans la continuité de la journée « Naissances » (7 décembre 2022) : 

Mercredi 18 janvier 2023 de 14h à 18h en salle Sauvy (Ined, Campus Condorcet) : « La fabrique des bébés »

  • Mille jours sous contrôle (médical). Éléments pour une critique féministe d’un programme de santé publique – Julie Jarty (Université de Toulouse, CERTOP, Ined UR4)
  • Concevoir un enfant, concevoir la race : que fait l’appariement ? – Perrine Chabanel (Sciences Po – CERI)
  • De nouvelles maternités ? Une étude socio-anthropologique des aspirations contemporaines à la procréation médicalement assistée en France – Carlotta Destro (EHESS – Sciences Sociales Marseille)
  • Le « mariage hygiéniste » de Pedro Felipe Monlau (1853) ou comment « contribuer à la réhabilitation physique de la race humaine » – Marie Walin (EHESS – CRH)
  • La gestation comme travail gratuit : aux frontières du travail marchand et du travail domestique – Irène Berthonnet (université Paris Cité, Ladyss – Clémence Clos, université de Grenoble Alpes, Creg, Pacte)
  • Être enceinte, devenir patiente : médicalisation et sanitarisation des grossesses – Elsa Boulet (CENS)

—————————————–

« Fabriquer le genre » : rencontre autour du n°77 de la revue « Techniques & culture »

Au Musée du Quai Branly
[ Rencontre ]
Jeudi 5 janvier 2023 à 18h
Autour du « Techniques & culture » n°77 (publié aux éditions Ehess)
http://bit.ly/FabriquerLeGenreMQB

Que font les personnes, les corps et les techniques en termes de dynamique de genre ? En quoi et comment les personnes et les corps instaurent-ils, avec les techniques, de nouvelles relations de genre ? Que fabriquent véritablement les corps en fonction de leurs assignations respectives et de quelle latitude les personnes disposent-elles pour s’en détacher ou les réinventer ?

Ce numéro de Techniques&Culture, coordonné par des chercheuses et chercheurs formés à l’anthropologie, à l’histoire et à la sociologie, regroupe des travaux s’intéressant à ce que le genre fait aux techniques et à ce que les techniques font au genre.
Intervenants

Intervenants :
Pascale Bonnemère : anthropologue CNRS, CREDO, Marseille, coordination du numéro
Clovis Maillet : historien, ESAD Angers HEAD, Genève, coordination du numéro
Sandrine Ruhlmann : anthropologue CNRS, MNHN, Paris, rédaction en chef de la revue
Klaus Hamberger : anthropologue EHESS, LAS, Paris et Francesca Fanciulli : doctorante en anthropologie, EHESS
Sébastien Galliot : anthropologue CNRS, CREDO, Marseille, Julie Paama-Pengelly : tatoueuse māori (Ngāiterangi) et Julia Mage’au Gray : artiste pluridisciplinaire d’héritage papou ( Mekeo)
Henry Bony : architecte HMONP, maître de conférences associé, ENSA Versailles, Benjamin Moron-Puech : juriste, université Lumière Lyon 2 et Léa Mosconi : architecte HMONP, maîtresse de conférences, ENSA Nantes
Elise Goutagny : doctorante en design graphique, université Paris 8

—————————————-

Nous avons le plaisir de vous inviter à la première séance du séminaire du Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris. Cette séance s’intitule :

Théoriser en féministe. Quels enjeux pour la pensée féministe d’aujourd’hui ?

***Mercredi 11 janvier 2023 de 14h00 à 17h en salle de conférence***

Au Centre CNRS Pouchet, 59/61 rue Pouchet, Paris 17e

Argumentaire scientifique :

Il est indéniable que les féministes théorisent, et que leurs théorisations participent à transformer le monde. Mais peut-on — et doit-on — qualifier cette activité théorique ? Bien que les théories féministes partagent une visée politique émancipatrice, chercher à définir ce que signifie théoriser en féministe, c’est prendre le risque de masquer la pluralité des situations et des concepts. Dès lors, comment prendre en charge la diversité des contextes qui se trouvent derrière les connaissances ? Ne doit-on pas interroger ce que cette question — à la portée pourtant éminemment épistémologique — révèle des frontières du féminisme lui-même ? Comment aborder un phénomène qui est tout à la fois un engagement, une identité, une revendication, un outil ?

Dans cette séance du séminaire public du Cresppa, nous allons revenir sur la publication « Théoriser en féministe » avec les éditrices Anaïs Choulet-Vallet (philosophie, Université Jean Moulin Lyon 3), Pauline Clochec (philosophie, Université Picardie Jules Vernes Amiens), Delphine Frasch (philosophie, ENS Lyon), Margot Giacinti (science politique, ENS Lyon) et Léa Védie (philosophie, ENS Lyon) qui en présenteront la généalogie du projet, les enjeux théorico-politiques et nous présenterons également les contributions de la publication. Le livre et la présentation seront ensuite discutés par Maira Abreu(sociologie, Cresppa-GTM) et par Marie Garrau (philosophie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

———————————————————-

Nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement d’un nouveau carnet hypothèses portant sur la santé des populations LGBTI+ https://santecolgbti.hypotheses.org/

L’objectif du carnet est de faire connaitre la recherche SeSAM-LGBTI+ que nous menons sur les offres de santé à destination des minorités sexuelles et de genre. Il s’agit d’une recherche qualitative coordonnée par Gabriel Girard (SESSTIM, Aix-Marseille Université) et Elise Marsicano (SAGE, Université de Strasbourg), financée par l’IRESP et rattachée au laboratoire SESSTIM (Aix-Marseille Université) et au laboratoire SAGE (Université de Strasbourg).

Vous trouverez sur ce site des carnets de recherche présentant les enquêtes que nous menons (archives, études de cas…), des posts sur nos principaux résultats et publications, ainsi que sur les évènements scientifiques auxquels nous participons ou que nous organisons dans le cadre du projet.

Les thématiques abordées dans le carnet seront:

  • les besoins de santé des populations LGBTI+
  • les inégalités et les discriminations LGBTIphobes dans la santé
  • l’accès aux soins des minorités sexuelles et de genre
  • la santé communautaire et les offres dédiées aux LGBTI+
  • les rapports sociaux de genre, race, classe dans le champ de la santé LGBTI+

—————————————

La troisième séance du séminaire Genre, Pauvreté et Intervention Sociale (GPIS) aura lieu le jeudi 12 janvier 2023 entre 14h et 17h exceptionnellement à distance. Le lien pour y assister sera transmis aux personnes qui en feront la demande en réponse à ce mail. 

Comme vous pouvez le découvrir dans le programme du séminaire (en pièce jointe), cette séance sera consacrée à la thématique suivante : « Genre et mise au travail des précaires« .

Nous aurons le plaisir d’écouter les interventions de Clarisse Madiot (sociologue, Univ. Paris-Est, UPEC, Laboratoire LIRTES) et de Noemi Martorano (sociologue, FISPPA – Univ. degli studi di Padova et IDHES Nanterre) respectivement intitulées « Maman en insertion : du projet au parcours vers l’emploi » et « De victimes à Asylum Queen : réfugiées Nigériennes et parcours d’intégration par le travail en Italie ».

————————————————-

Militantisme et complicités minoritaires. 

Théories et pratiques des politiques queer contemporaines

Cy Lecerf-Maulpoix et Gianfranco Rebucini

Mercredi 11 janvier, 12h30-14h30. 

EHESS – Centre de colloques du Campus Condorcet

Salle 3.09 

Cours des humanités 93300 

Aubervilliers

Ruby Faure 

Doctorant·e en philosophie et études de genre au LEGS (Paris 8)

« Résister à l’homonationalisme : quelques implications politiques de l’histoire queer/trans coloniale européenne »

Ruby Faure est doctorant·e en philosophie et en études de genre au LEGS (Paris 8), sous la direction de Marie-Dominique Garnier et Guillaume Sibertin-Blanc. Ses recherches s’intéressent à la généalogie coloniale des catégories sexuelles européennes entre 1869 et 1912. Iel anime des séminaires d’études queer/trans à Paris 8, dans le département département d’Etude de Genre et dans le département de Philosophie.

Son dernier article « Tordre les archives (queering archives) : oui, mais dans quel sens ? » est paru en 2021 dans le numéro « Archives, genre, sexualités, discours » de la revue GLAD! Revue sur le langage, le genre et les sexualités, [En ligne], http://journals.openedition.org/glad/3255

Présentation de la séance :

Cette séance vise à explorer différentes manières de résister à l’homonationalisme contemporain, à partir d’une une pratique de l’histoire et des archives queer/trans européennes et en réponse à l’interpellation politique et épistémique des mouvements queer/trans décoloniaux et anti-racistes.

L’instrumentalisation des questions sexuelles dans des politiques racistes et impérialistes n’est pas une nouveauté du 21e siècle : elle a une longue histoire coloniale qui traverse notamment les discours et les luttes des permièr·e·s militant·e·s pour la libération sexuelle en Europe au début du 20e siècle. Comment penser ces intrications de l’histoire queer et l’histoire coloniale en Europe ? Quelles sont les implications de ces histoires troubles pour nos dissidences radicales contemporaines ? 

La séance proposera un double mouvement, de traversée des archives de quelques discours queer de l’Europe impérialiste du début du 20e siècle d’une part ; et de réflexion sur le rôle politique actuel de ces recherches historiques, d’autre part.

Textes à l’appuis : 

BAKSHI Sandeep, JIVRAJ Suhraiya, POSOCCO Silvia (édition), 2016, Decolonizing sexualitiesTransnational Perspectives, Critical Interventions, Londres, éditions Counterpress.

BAUER, Heike, 2017, The Hirschfeld archives : violence, death, and modern queer culture. Philadelphia, Temple University Press.

CASES REBELLES (Collectif), 2021, Afro Trans.Nantes, Éditions Cases Rebelles.

PUAR, Jasbir. 2007, Terrorist Assemblages : Homonationalism in Queer Times. Durham : Duke University Press.

SHEPARD Todd, 2017, Mâle décolonisation. L’« homme arabe » et la France, de l’indépendance algérienne à la révolution iranienne [trad. Clément Baude], Paris, Payot.

Après avoir imposé le mot « Homme », voilà qu’est imposé maintenant le mot « genre » pour dissoudre le mot femme dans des appellations prétendument inclusives. Voilà le texte d'une intervention faite il
Actualité et veille informative de l'actualité Woke, décoloniale et déconstructiviste dans la Recherche et le médias
Notre collègue Christian Godin nous autorise à rendre publique la lettre qu'il a envoyée à un élu écologiste - et à laquelle il n'a eu aucune réponse - suite à
Qu’il émane de France-Inter, de Sciences-Po, du Monde ou du Québec, ce galimatias d’incantations incohérentes et racoleuses, maquillé en progressisme, est une charge contre le bon sens. Il confirme cependant