Au suivant!… « langue décolonisée, langue non-référentielle, langue autocréatrice, substance-mère translinguistique » (« Hypothèse d’une langue-mère », parution chez L’Harmattan)

HYPOTHÈSE D’UNE LANGUE-MÈRE. Théories, Études, Rêveries, sous la direction de Nadia Setti Collection : « Créations au féminin »
Paris, L’Harmattan, 2022

Dans un monde où les langues, les personnes, les identités se croisent, se rencontrent, se mélangent, se traduisent, s’interprètent, cet ouvrage collectif avance des hypothèses inspirées par le concept de « langue-mère » qui, sans ignorer celui de langue maternelle, entretiendrait des relations particulièrement intenses et dynamiques avec les créations au sens le plus large : les activités, réflexions et productions qui constituent les vastes domaines culturels, artistiques et scientifiques, celles aussi qui concernent les sphères citoyennes, politiques, morales, idéologiques.
Difficile à définir, la langue-mère est pourtant active dans un vaste champ d’expressions, comme langue mythique, langue décolonisée, langue non-référentielle, langue autocréatrice, substance-mère translinguistique inspirant nos comportements, nos créations, les soubresauts libérateurs de notre histoire. Cette réflexion multiple déploie donc un concept à la fois ancien et nouveau, dont la richesse symbolique se prête à toutes les audaces dans un domaine aussi fondamental que celui de la langue.

Site de l’éditeur
Après tout, la laïcité ne semblerait qu’une islamophobie honteuse, puisque Mme Rabier s’en prend longuement à Dominique Schnapper. Il est vrai que selon Rabier elle est « en tête » des « entrepreneurs
Jean-Claude Michéa me fait remarquer que le meurtre de la fonctionnaire de police de Rambouillet n'a pas été présenté par les médias comme un féminicide. C'est vrai. Ni dans ce
La récente affaire du Godot Groningue met en lumière une série d'éléments consternants sur le rapport de notre civilisation à la Littérature. Dans ce contexte particulièrement tendu de la cancel
Une mise en scène d' En attendant Godot aux Pays-Bas a pris une tournure beckettienne lorsque la salle a annulé les représentations parce que le metteur en scène irlandais n'avait