Au suivant!… «Décoloniser les imaginaires et ensemble faire humanité», conférence de Souleymane Bachir Diagne

Conférence de Souleymane Bachir Diagne

« Décoloniser les imaginaires et ensemble faire humanité »

le 12/03/2022 à 10h30 dans les Grands salons de l’Hôtel de Ville

Place Stanislas, Nancy

Organisateur: DIWAN en Lorraine

Conférence de Souleymane Bachir Diagne, philosophe, professeur de philosophie française et des questions philosophiques en Afrique dans les départements de philosophie et de français à l’Université Columbia à New York, directeur de l’Institut d’études africaines.
Souleymane Bachir Diagne, est aussi spécialiste de l’histoire des sciences et de la philosophie islamique. Aucun lieu ne saurait, à lui seul, être le théâtre de l’histoire universelle. Le centre et la périphérie se définissent en fonction du lieu et de l’époque d’où l’on parle. Ce changement de paradigme œuvre à décoloniser les imaginaires, sans décoloniser les savoirs. Cette grille de lecture impose la reconnaissance et le respect des contributions de chaque civilisation à l’histoire universelle. Elle redéfinit ainsi un rapport à l’autre plus sain et équilibré, ouvrant la voie pour faire humanité. Conférence organisée par Diwan en Lorraine et le Forum-IRTS, dans le cadre de Désirs d’Afrique, manifestation qui réunit une des acteurs culturels du Grand Nancy pour donner à voir et à entendre la création africaine contemporaine, interroger sa place dans notre histoire et nos imaginaires.

[https://www.republicain-lorrain.fr/pour-sortir/loisirs/Rencontre-conference/Conferences/Lorraine/Meurthe-et-moselle/Nancy/2022/03/12/Decoloniser-les-imaginaires-et-ensemble-faire-humanite]

Après avoir imposé le mot « Homme », voilà qu’est imposé maintenant le mot « genre » pour dissoudre le mot femme dans des appellations prétendument inclusives. Voilà le texte d'une intervention faite il
Actualité et veille informative de l'actualité Woke, décoloniale et déconstructiviste dans la Recherche et le médias
Notre collègue Christian Godin nous autorise à rendre publique la lettre qu'il a envoyée à un élu écologiste - et à laquelle il n'a eu aucune réponse - suite à
Qu’il émane de France-Inter, de Sciences-Po, du Monde ou du Québec, ce galimatias d’incantations incohérentes et racoleuses, maquillé en progressisme, est une charge contre le bon sens. Il confirme cependant