« L’État français peut-il encore réaffirmer son modèle universaliste via l’École de la République? » (École de Guerre économique)

Le 14 décembre 2021 à l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Grenoble un enseignant a été suspendu de ses fonctions pour « propos diffamatoires » et atteinte à la « discrétion professionnelle » pour avoir pointé du doigt les dérives wokes de certains de ses collègues. Le point de départ : une remise en cause de la scientificité du concept d’islamophobie dans le cadre d’un colloque sur l’égalité. Au lieu de susciter un débat raisonné et nuancé entre professionnels éclairés et académiquement compétents, deux camps s’affrontent parmi les enseignants, l’administration et les étudiants : les « offensés » criant au racisme (qualifiés de wokes), puis les autres. La polémique prend une ampleur nationale via les réseaux sociaux, notamment lorsque que le syndicat étudiant UNEF est allé jusqu’à accuser l’enseignant d’islamophobie, dans un contexte encore lourd de la décapitation de Samuel Paty du fait de cette même accusation. Retour sur la polémique et ce qu’elle nous révèle sur les conséquences de l’entrée du wokisme dans les établissements d’enseignement supérieur.

L’enseignement supérieur français, nouveau haut-lieu du wokisme par excellence ?

Lire la suite sur https://www.ege.fr/infoguerre/letat-francais-peut-il-encore-reaffirmer-son-modele-universaliste-lecole-de-la-republique

Après tout, la laïcité ne semblerait qu’une islamophobie honteuse, puisque Mme Rabier s’en prend longuement à Dominique Schnapper. Il est vrai que selon Rabier elle est « en tête » des « entrepreneurs
Jean-Claude Michéa me fait remarquer que le meurtre de la fonctionnaire de police de Rambouillet n'a pas été présenté par les médias comme un féminicide. C'est vrai. Ni dans ce
La récente affaire du Godot Groningue met en lumière une série d'éléments consternants sur le rapport de notre civilisation à la Littérature. Dans ce contexte particulièrement tendu de la cancel
Une mise en scène d' En attendant Godot aux Pays-Bas a pris une tournure beckettienne lorsque la salle a annulé les représentations parce que le metteur en scène irlandais n'avait