A la Une
Michèle Vianès

Dans l’arsenal législatif français les principes de Jogjakarta sont déjà là ! Les combats des femmes contre les obscurantismes 

Après avoir imposé le mot « Homme », voilà qu’est imposé maintenant le mot « genre » pour dissoudre le mot femme dans des appellations prétendument inclusives. Voilà le texte d’une intervention faite il y a 2 ans lors d’un colloque que nous avions organisé sur les combats des femmes contre les obscurantismes. Les activistes organisent des formations, des rencontres de responsables locaux, nationaux et internationaux pour disséminer leur idéologie. En 2010, un guide présente les différentes formes de militantisme communautaire réussi pour influencer les gouvernements et éduquer les populations : « Comment utiliser les PJ ». Tout ce plaidoyer se faisant subrepticement, en dessous des radars, sans débat public. La vigilance s’impose également sur les définitions des discours de haine et crimes de haine dans lesquels ces mêmes activistes voudraient inclure toute réserve sur l’expression « identité de genre ». Jusqu’à quand ce silence radio des médias en France, des associations de droit des femmes face à l’avancée à grande vitesse des idéologues transactivistes dans le corpus législatif français ? 

Lire »
communiqué de presse
A la Une
Collectif des Observateurs

communiqué de presse du 18 février 2021

Communiqué de l’Observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires18 février 2021 L’Observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires, constitué d’enseignants du supérieur et de chercheurs,

Lire »
REVUE-DE-PRESSE
A la Une
Collectif

Wokisme, les faits: n°6

Actualité et veille informative de l’actualité Woke, décoloniale et déconstructiviste dans la Recherche et le médias

Lire »
edito
Thibault Tellier

Don Juan ou Tartuffe ?

La Cour des Comptes note aussi que le théâtre du Nord dispose d’un « niveau élevé des subventions publiques » et que sa situation financière « reste structurellement déficitaire ». On se doit donc de s’interroger. Comment un metteur en scène à l’idéologie si prononcée peut-il accepter autant d’argent d’institutions certainement pas assez « dégenrées » à son goût ?

Lire »

Lettre d’information du 16 janvier

Table des matières1 Nos articles de la période2 On parle de nous Chers amis de l’Observatoire des Idéologies identitaires et du décolonialisme et du LAIC,notre première lettre

Lire »
edito
Vincent Tournier

Pourquoi le wokisme ne cesse de clamer qu’il n’existe pas ?

L’une des originalités du wokisme est certainement sa propension à dénier sa propre réalité. On ne compte plus, en effet, les livres ou les tribunes qui expliquent que le wokisme n’est qu’un pur fantasme, une sorte d’entité fictive créée à partir de faits insignifiants par des réactionnaires en proie à une panique morale. 

Lire »
A la Une
Daniele Cosson-Schere

France-Inter réveille la conscience citoyenne avec un moustique woke

Qu’il émane de France-Inter, de Sciences-Po, du Monde ou du Québec, ce galimatias d’incantations incohérentes et racoleuses, maquillé en progressisme, est une charge contre le bon sens. Il confirme cependant une vérité criante : l’heure est grave. Elle nous incite à refuser la soumission aux oukases égalitaro-diversitaires pour avoir ce « Courage de la dissidence civilisationnelle » auquel nous appelle Bérénice Levet. @franceinter #naufrage

Lire »
A la Une
Xavier-Laurent Salvador

Pour une orthographe paritaire

Dorénavant, que plus un énoncé françois ne soit plus paritaire: il faut dans une phrase autant de mots masculins que de monts féminins ! Allez hop et que ça saute. On prendra donc soin de ne plus faire de phrases qui soient exclusivement masculines (« Ciao Pantin ») ni exclusivement féminines (« Chattehaute Pantine ») mais on prendra soin d’alterner les deux avec précaution et respect.

Lire »
BigNews
françois Rastier

Aspects du transactivisme républicain, du Ministère de l’Éducation au Conseil d’État

Outre des associations et délégations interministérielles, plusieurs ministères diffusent l’idéologie du genre et particulièrement le transactivisme, notamment celui de l’Éducation nationale. Par exemple, l’ancien Institut National de la Recherche Pédagogique, devenu le Réseau Canopé, invitait récemment les écoliers à « déconstruire la parenté », tout en recherchant la signification des préfixes « hétéro », « homo », « trans », « cis », « inter » et « bi » — preuve que les langues anciennes n’ont pas dit leur dernier mot. Il propose aux enseignants un webinaire sur « la lutte contre les LGBTIphobies » où l’on apprend soudain que « l’héritage laïque » est « potentiellement LGBTIphobe »

Lire »