Press "Enter" to skip to content

Lettre d’information du 24 décembre 2021

Chers amis de l’Observatoire ,

Sur le site de notre association, vous trouverez de quoi nourrir les débats familiaux des réveillons qui approchent.  L’actualité laisse de nouveau une place incompréhensible aux délires de la direction de Sciences Po Grenoble qui non contente de ne pas porter recours contre la décision de relaxe des étudiants fauteurs de troubles, prend le parti des coupables et transforme les victimes en châtiés ! Toute personne révoltée par l’injustice et la trahison ne peut rester insensible au drame qui se joue.

Pour comprendre « L’IEP-GATE », trois articles à lire sur notre site:

1/ Le rapport de l’Inspection sur l’IEP de Grenoble est révélateur du fonctionnement des Universités
Le récent rapport remis par l’Inspection Générale de l’ESR concernant les actions menées par les étudiants et les enseignants de l’IEP Grenoble montre avec une rare acuité la pénétration de ce que l’on appelle, peut-être à tort, « l’islamo-gauchisme » au sein de l’Enseignement Supérieur et tout particulièrement l’organisation et la structuration de ces réseaux au sein d’un établissement en particulier. Toutefois, les dérives de l’IEP sont similaires au fonctionnement de nombreux établissements du supérieur. Le travail mené par les deux enquêteurs relate avec beaucoup de précision le déroulement des événements, et la manière accablante dont les actions s’enchaînent entre association étudiante et enseignants. Leur lecture permet de cerner les enjeux à venir pour l’Université.
Voir
2/ Comment une notion islamiste entre au Journal Officiel: « islamophobie »
Avant 2015, on usait fréquemment de la formule bien connue : « le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie ». Puis à partir d’une certaine date, la xénophobie ne fait plus recette et le mot est remplacé par « islamophobie ». L’ancienne formule était bien implantée dans le discours politique; elle a donc simplement évolué jusqu’à se banaliser et faire oublier son origine islamiste.   En suivant les archives du Journal Officiel, on identifie les premières attestations de l’emploi du mot « islamophobie » dans les textes officiels et l’acception donnée d’emblée à ce mot.
Voir

3/ Lettre ouverte à Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (liste des signataires mises à jour)
Nous reprenons le texte de la lettre publiée sur Vox mardi 21 décembre, en mettant à jour la liste des signataires. La situation à l’IEP de Grenoble et les poursuites engagées contre notre collègue Klaus Kinzler démontrent, s’il en était besoin, que la liberté d’expression des universitaires, de même que leur liberté académique dans le cadre de leur enseignement et de leur recherche, libertés dont vous êtes la première garante, sont en péril dans notre pays.
Voir

Quelques articles propres à nourrir le débat:

1/ Une alliance improbable: LGBTQI+ et CCIF?
Sur le fond de l’entreprise de destruction de la société, certaines alliances de ceux qui se déclarent « damnés de la terre » peuvent sembler contre-intuitives, voire improbables.  Et pourtant, il ne manque pas de chercheurs pour en parler et pour expliquer quels sont les intérêts des uns et des autres. Voir notamment les travaux de Florence Bergeaud-Blackler
Voir

2/ Syndicat Sud Education et dévoiement de l’opinion publique
Le syndicat SUD éducation se définit  comme: « un syndicat intercatégoriel qui s’efforce d’unir les revendications des personnels de la maternelle à l’université, dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités et tous les services». Son but affiché est la lutte pour l’amélioration de la vie scolaire et universitaire, mais ses actions réelles vont dans une autre direction : l’islamisation de la France et la lutte contre Israël.
Voir

3/ L’université française – ce kolkhoze inclusif
Dans notre (soviétique) jeunesse, on surnommait la France la « 16ème république de l’URSS ». L’émigration fut une cruelle désillusion : les Français ne lisent quasiment pas, boivent leur vodka sans grignoter (les sauvages !) et leurs chefs suprêmes n’essayent pas de calmer des crises internationales à grand coups de godasse sur la table.
Voir
4/ L’idéologie « Woke » est-elle compatible avec le principe d’égalité de droit ?
Le présent texte a fait l’objet d’une communication lors de  la séance annuelle publique de l’Académie de Législation par Bruno Sire. L’apparition du pronom « iel » dans le Robert et de l’écriture inclusive dans de nombreux documents, alors même que, depuis 2017, une circulaire du premier ministre demande de ne pas l’utiliser dans tous les documents administratifs. Le wokisme regroupe un ensemble de notions et de concepts élaborés à partir des travaux de philosophes français dans les années 60-70, comme le déconstructionnisme de Jacques Derrida, le poststructuralisme de Michel Foucault et de Gilles Deleuze, ou encore le postmodernisme de Jean Baudrillard. Ces philosophes ont connu un vif succès à partir des années 80 aux USA où ils sont regroupés sous le terme de French Theory.
Voir

Pour sourire:

1/ Pour un monde au juste milieu
S’il fallait encore prouver que notre langue est fasciste, discriminatoire pour les minorités et qu’il urge de la refaire de fond en comble, il faudrait s’occuper enfin du sort des gauch.è/e.r.e.s. Car il en va ici de tous les genres, de tous les sexes, de tous les âges, de toutes les générations pendant des siècles entiers, dans tous les pays civilisés, et peut-être même dans les autres. L’injustice est si universelle que l’intersectionnalité n’y suffit plus et qu’on suffoque. 
Voir

2/ Anti-Gone, ou le héros-victime
Dans « Les sept mercenaires » (film merveilleux que tous les Russes de ma génération connaissent, les censeurs soviétiques l’ayant par miracle laissé passer à l’Est), deux cow-boy entrent dans une taverne pour y engager des hommes de main.L’un d’eux s’exclame soudain : « – Tu vois cet homme avec toutes ces cicatrices ? C’est lui qu’il nous faut ! Et l’autre répond : – Non, c’est celui qui a fait ces cicatrices qu’il nous faut »
Voir

3/ Le Noël inclusif de Mikhaïl
Noël approche ! Hélas, crise sanitaire et déficit national oblige, on ne pourra pas embaucher le Vieux Barbu cette année – il est d’ailleurs en train de prendre sa troisième dose à l’hôpital de Tromsø.Et qui doit s’y coller ? Moi, Mikhaïl, le concierge de l’Observatoire, celui qui descend les poubelles quand les universitaires sont partis. Vous croiriez qu’ils trieraient leurs déchets, ces vieux réactionnaires ? Et les patins dans les couloirs, c’est trop woke pour eux ? Allez, vous ne perdrez pas au change. En Ukraine, il y a autant de neige qu’en Laponie, et il fait parfois même plus froid – surtout quand Poutine coupe le robinet du gaz. Et ici tous les rennes ont le nez rouge, pas seulement Rudolf !Les conteneurs ne passent plus, et les gadgets chinois manquent ? Profitez-en ! Vous allez pouvoir redécouvrir la culture de votre pays ! Comme on le répétait dans ma (très soviétique) enfance : « Dis-moi ce dont tu as besoin, et je t’apprendrai à le distiller à partir de vernis industriel »On a donc sélectionné pour vous le meilleur de la production culturelle inclusive française… et ça veut dire beaucoup ! Vous avez le choix entre les cadeaux suivants :
Voir

“Comme disait Jaurès, La République n’est pas une gnose; ce n’est pas un dogme. C’est une méthode. Notre site voudrait faire entendre un discours de la méthode.  Nous comptons sur vous et sur votre soutien dans les combats légitimes que nous portons. 
A très vite de nous retrouver autour de nos publications !”

Comments are closed.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com