Les arguments pour l'écriture inclusive sont fallacieux. Reprenant point à point chaque élément, cette longue dissertation revient sur les origines de la confusion entre le sexe et la langue et fournit les éléments essentiels pour y répondre....
ACCUEIL GRAVUE LA VERITE

Focus

A LA UNE

Le biais d’omission du quotient familial dans la prétendue inégalité fiscale sexuée

Dans leur ouvrage intitulé Le genre du capital. Comment la famille reproduit les inégalités, les sociologues Céline Bessière et Sibylle Gollac abordent dans un encadré ce qu’elles appellent « Un impensé sexiste : la fiscalisation des pensions alimentaires ». Les deux chercheuses déplorent que « la fiscalisation des pensions alimentaires en France ne contribue pas à réduire l’inégalité économique entre les hommes et les femmes à la suite d’une séparation, bien au contraire ! » Mais un examen de la fiscalité française en cours dément leur hypothèse militante.

L’islamisme d’État En Marche…

Salma est militante laïque depuis des années. Elle alerte sur le projet gouvernemental d’un « islam de France ». Les notes sont d’elle. Propos recueillis le 8 juillet 2019 et publié le 12 juillet 2019 sur le site Lieux Communs.

Pour la reconstruction

Le biais d’omission du quotient familial dans la prétendue inégalité fiscale sexuée

Dans leur ouvrage intitulé Le genre du capital. Comment la famille reproduit les inégalités, les sociologues Céline Bessière et Sibylle Gollac abordent dans un encadré ce qu’elles appellent « Un impensé sexiste : la fiscalisation des pensions alimentaires ». Les deux chercheuses déplorent que « la fiscalisation des pensions alimentaires en France ne contribue pas à réduire l’inégalité économique entre les hommes et les femmes à la suite d’une séparation, bien au contraire ! » Mais un examen de la fiscalité française en cours dément leur hypothèse militante.

L’islamisme d’État En Marche…

Salma est militante laïque depuis des années. Elle alerte sur le projet gouvernemental d’un « islam de France ». Les notes sont d’elle. Propos recueillis le 8 juillet 2019 et publié le 12 juillet 2019 sur le site Lieux Communs.

Dérives : les faits

Les faits, les mots: Voir plus.


 


Écriture inclusive ?

Les dérives identitaires: les faits. Voir plus.

Nos Vidéos

Pourquoi les Hijabeuses ont perdu face à la FFF ?

Les hijabeuses voulaient la lune : pouvoir jouer au foot le hijab juché sur la tête. Epaulées par plusieurs associations déboussolées, les hijabeuses n’ont pas obtenu gain de cause. Seule aux côtés de la Fédération Française de Football (FFF), la Ligue du Droit International des Femmes (LDIF) s’est dressée contre l’intégrisme religieux et a gagné la partie. Nous avons interviewé sa présidente Annie Sugier.

Le Point du jour

Les membres de l’Observatoire sont invités régulièrement à participer à l’analyse du phénomène « Décolonialisme » dans les colonnes du Point. Voir plus

Laïcité

Atteintes aux principes de la laïcité et du fonctionnement des institutions: Voir plus

L’écologie politique contre l’écologisme

Les saillies de Sandrine Rousseau provoquent régulièrement incrédulité, consternation ou hilarité, au point que l’on s’est réjoui de voir promu l’insipide Yannick Jadot incarner l’écologie « de gouvernement » – c’est-à-dire impuissante. Mais il faudrait prendre au sérieux la puissance du mouvement dit « woke » dans la mouvance écologiste : faire pièce à ces discours délirants exige, surtout, de comprendre comment nous en sommes arrivé là.

Entretien avec Sonya Zadig: « L’individu en islam et en Occident »

Hérétiques est un podcast politique mêlant entretiens et débats. Cette été nous publierons ici les émissions de la premières saison. Est-il possible, aujourd’hui, de quitter l’islam ? Des centaines d’apostats en témoignent, qui ont pulvérisé l’assignation identitaire des proches, des islamo-gauchistes voire du quartier ou de l’ »Oumma » toute entière. Mais de cet enfermement religieux, ne reste-il pas des traces profondes, inscrites dans le psychisme, la langue, le corps ? Se débarrasse-t-on si facilement de ces schémas de domination, d’irresponsabilité, d’exclusion…

Antisémitisme(s)

Analyses sur un phénomène rampant. Voir plus.

Hum.o/e.urs()

Nos actualités, humeurs et coups de gueule. Voir plus

Colloque interrompu à Assas: la presse objective enfin !

Un journée d’étude sur la question juridique a fort heureusement été interrompue par les usagers de l’Université alors même que des professeurs contestés prenaient la parole pour défendre l’idée transphobe selon laquelle l’identité de genre devrait être inscrite à l’état civil. Des étudiantes, visiblement conscientisées aux problèmatiques légitimes de la société inclusive, ont alors simplement armées de leur courage et de quelques projectiles innocents – la preuve: on les vend au rayon bricolage ou peinture des magasins – organisé un happening afin de nuire au déroulement attendu des discours de haine professés par ces intellectuels ringards que la honte n’arrête plus. L’un des intervenants, réalisant à point son erreur, a fait amende honorable et son pardon lui fut signifié par la marque rédemptrice de l’eau colorée du baptême. En revanche, une activiste réactionnaire que son tailleur dénonçait, agressive et qui se trouvait là en renfort des activistes transphobes, a rondement été neutralisée par la jeunesse. Personne ne fut blessé ce jour-là, ce qui est heureux car il s’en est fallu de peu sans doute que la jeunesse ne périsse sous les coups redoublés du boutoir hétéro-patriarcal.


Entretiens exclusifs

Les textes réunis dans cet ouvrage sont issus d’un colloque consacré aux rapprochements stratégiques et aux convergences idéologiques entre extrémismes ouest-européens et monde arabo-musulman. Organisé à Grenoble les 29-30 septembre et 1er octobre 2011 par le Centre de recherches et d’histoire de l’Italie et des pays alpins (Grenoble-II) et l’Institut d’études politiques de Grenoble.

 


Flash

Personne n’ignore que l’État, dans son infinie générosité, finance la construction de la cité radieuse des sciences sociales et humaines. [Lire la suite]


De quoi s’agit-il ?

Ce site propose un regard critique, tantôt profond et parfois humoristique, sur l’émergence d’une nouvelle tendance de l’Université et de la Recherche visant à « décoloniser » les sciences qui s’enseignent. Il dénonce la déconstruction revendiquée visant à faire des Institutions (la langue, l’école, la République, la laïcité) les entraves des individus. Le lecteur trouvera outre une série d’analyses et de critiques, une base de données de textes décoloniaux interrogeable en ligne, un générateur de titre de thèses automatique à partir de formes de titres, des liens d’actualités et des données sur la question et un lexique humoristique des notions-clés.

On lit ainsi dans cette littérature des affirmations qui mériteraient d’être débattues. C’est justement notre propos:

En déclarant les émotions impropres au raisonnement scientifique, ce sont toutes les catégories non associées à la masculinité ou à la blanchité qui ont été exclues des sciences1

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02422692/

* Pourtant Aristote, lui, dit que: « La science est connaissance démonstrative des causes et, par là même, universelle et nécessaire ». C’est la raison pour laquelle Aristote affirmera qu’il n’y a de science que du général1. Mais bon, on ne va pas trop s’embêter avec des détails coloniaux.


Image du jour

 


A la Une

Dès avant la prise du pouvoir en Iran par l’ayatollah Khomeiny, le sociologue et militant iranien Ali Shariati, mort en 1977, écrivait : L’Islam a pris les devants en Afrique et en Asie, dans la lutte contre le colonialisme et l’Occident. Pourquoi ? Parce qu’il a été leur cible


Ressources du site

Décolonialisme ?

Le discours scientifique est un outil rhétorique qui connote le sérieux. Un peu comme une vitrine de salon de massage


Lexique décolonial

Blanchisme et blanchité ? Non-blanchité ? Racialisation ? Vous êtes perdu perdu.e.s ?

Projets et articles de l’Observatoire

Projets et analyses portés par l’Observatoire pour aider à comprendre, témoigner et analyser un phénomène sociétal majeur.


Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux

Parce qu’on peut échanger et travailler sérieusement sans se prendre au sérieux…


Citations du jour

« « Ce sont les hommes cis qui doivent maintenant initier un processus de désidentification critique par rapport à leurs propres positions de pouvoir dans l’hétérosexualité normative. Autrement dit, il faut dépatriarcaliser et décoloniser l’hétérosexualité. (…) il est nécessaire de se confronter collectivement aux conséquences de l’héritage nécropolitique du patriarcat. Seule la dépatriarcalisation de l’hétérosexualité permettra la redistribution des positions de pouvoir, seule la déshétérosexualisation des relations rendra possible l’émancipation non seulement des femmes, mais aussi et paradoxalement, des hommes. En attendant, chaque femme devrait avoir une arme, je vais dire plutôt un livre, une généalogie, un poème, un perroquet, un cyborg… et savoir s’en servir. Il n’y a pas de temps à perdre. La révolution a déjà commencé. » 

Paul Beatriz Preciado , « L’hétérosexualité est dangereuse », Mediapart, 30 novembre 2020.

A lire également...

>> Le budget du Conseil européen de la recherche (ERC) alloué au programme de sept ans d'Horizon Europe s'élève à 16 milliards d'euros dédiés aux pays membres de l'UE ainsi qu'aux nations associées, dans le cadre du programme-cadre européen pour la recherche et l'innovation (PCRI)....

A lire également...

>> On constate depuis quelque temps dans les médias et dans certains ouvrages polémiques un usage fréquent de la notion de « panique morale » : nous oserons nous interroger sur la signification précise de cette notion devenue à la mode....

A lire également...

>> Les saillies de Sandrine Rousseau provoquent régulièrement incrédulité, consternation ou hilarité, au point que l’on s’est réjoui de voir promu l’insipide Yannick Jadot incarner l’écologie « de gouvernement » – c’est-à-dire impuissante. Mais il faudrait prendre au sérieux la puissance du mouvement dit « woke » dans la...

A lire également...

>> Mme Moncond’huy, maire de Poitiers, s’est fait connaître par des déclarations provocantes, comme « l'aérien ne devrait plus faire partie des rêves d'enfants aujourd'hui » pour justifier la réduction des subventions municipales aux aéroclubs de Poitiers. Cette même municipalité a fait pression en octobre dernier...

Dérive: les faits, rien que les faits

Actualités générales

L’écologie politique contre l’écologisme

Les saillies de Sandrine Rousseau provoquent régulièrement incrédulité, consternation ou hilarité, au point que l’on s’est réjoui de voir promu l’insipide Yannick Jadot incarner l’écologie « de gouvernement » – c’est-à-dire impuissante. Mais il faudrait prendre au sérieux la puissance du mouvement dit « woke » dans la mouvance écologiste : faire pièce à ces discours délirants exige, surtout, de comprendre comment nous en sommes arrivé là.

Entretien avec Sonya Zadig: « L’individu en islam et en Occident »

Hérétiques est un podcast politique mêlant entretiens et débats. Cette été nous publierons ici les émissions de la premières saison. Est-il possible, aujourd’hui, de quitter l’islam ? Des centaines d’apostats en témoignent, qui ont pulvérisé l’assignation identitaire des proches, des islamo-gauchistes voire du quartier ou de l’ »Oumma » toute entière. Mais de cet enfermement religieux, ne reste-il pas des traces profondes, inscrites dans le psychisme, la langue, le corps ? Se débarrasse-t-on si facilement de ces schémas de domination, d’irresponsabilité, d’exclusion…

Le Séminaire en vidéos

Pourquoi les Hijabeuses ont perdu face à la FFF ?

Les hijabeuses voulaient la lune : pouvoir jouer au foot le hijab juché sur la tête. Epaulées par plusieurs associations déboussolées, les hijabeuses n’ont pas obtenu gain de cause. Seule aux côtés de la Fédération Française de Football (FFF), la Ligue du Droit International des Femmes (LDIF) s’est dressée contre l’intégrisme religieux et a gagné la partie. Nous avons interviewé sa présidente Annie Sugier.

Humour

Humeurs

Vincent Tournier

Vincent Tournier

Quand la théologie revient à l’université: ce que révèlent les « Rencontres sur les métiers de l’écologie » à l’IEP de Grenoble

>> Nos étudiants sont-ils prêts à renoncer à de tels séjours pour mettre leurs actes « en cohérence » avec leurs valeurs ? Sont-ils prêts à lancer un appel au boycott d’Erasmus ? Vont-ils prôner des échanges universitaires sobres, sur...

Humeurs

Mikhaïl Kostylev

Mikhaïl Kostylev

Théologien « inclusif », ou le Cuistre en croix

>> Expulser Dieu de la Bible, c’est déjà saugrenu… mais moins que la nonchalance totale de la manière. Notre théologien liquide un dogme fondamental de sa propre religion, sans explication... mais surtout sans le moindre frémissement...

Humeurs

Mikhaïl Kostylev

Mikhaïl Kostylev

Chauvophobie !

>> Hier encore, j’étais jeune et naïf : je me moquais à longueur d’articles des outrances wokes, sans me douter que moi aussi, je serais bientôt victime d’une terrible injustice sociale. Un sombre matin, dans ma...

Humeurs

Mikhaïl Kostylev

Mikhaïl Kostylev

Les fusils de chasse de Sandrine Rousseau : histoire d’une intox

>> C’est l’ouverture de la chasse ! Et certains gibiers pèsent plus lourd que d’autres. Le 21 septembre, aura lieu la première audience du procès de Sandrine Rousseau, poursuivie au pénal par la Fédération Nationale des Chasseurs....

Enquête

Personne n’ignore que l’État, dans son infinie générosité, finance la construction de la cité radieuse des sciences sociales et humaines. [Lire la suite]

Nota Bene

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire propose un regard critique, tantôt profond et parfois humoristique, sur l’émergence d’une nouvelle tendance de l’Université et de la Recherche visant à « décoloniser » les sciences qui s’enseignent. Il dénonce la déconstruction revendiquée visant à faire des Institutions (la langue, l’école, la République, la laïcité) les entraves des individus. Le lecteur trouvera outre une série d’analyses et de critiques, une base de données de textes décoloniauxinterrogeable en ligne, un générateur de titre de thèses automatique à partir de formes de titres, des liens d’actualités et des données sur la question et un lexique humoristique des notions-clés.

On lit ainsi dans cette littérature des affirmations qui mériteraient d’être débattues. C’est justement notre propos:

En déclarant les émotions impropres au raisonnement scientifique, ce sont toutes les catégories non associées à la masculinité ou à la blanchité qui ont été exclues des sciences

Pourtant Aristote, lui, dit que: « La science est connaissance démonstrative des causes et, par là même, universelle et nécessaire ». C’est la raison pour laquelle Aristote affirmera qu’il n’y a de science que du général1. Mais bon, on ne va pas trop s’embêter avec des détails coloniaux.